vendredi 26 août 2016

Comme dans un film

 
"Le roman d'une rencontre, relatée avec humour et tendresse à la manière d'un scénario de film. Le récit évoque l'amour et le couple à l'épreuve du quotidien : la naissance du désir, la passion, l'habitude, la lassitude, la colère, l'aversion, la séparation, la réconciliation, l'enfantement, etc."


Ce que j'en ai pensé...

__Régis de Sá Moreira est un auteur que je ne connais que très peu, bien que le seul livre que j'ai lu de lui, Zéro tués m'a laissé un très bon souvenir. J'étais curieuse donc de découvrir ce livre-ci, et ça a été un gros coup de cœur ! 
__Comme dans un film nous raconte une histoire, une histoire d'amour entre un homme et une femme. Néanmoins, c'est de façon peu banale que nous est contée cette histoire. En effet, celle-ci est composée exclusivement de dialogues, sans jamais aucune description. On a un peu l'impression de lire le scénario d'un film ou une pièce de théâtre, les didascalies en moins. Cette façon de narrer l'histoire m'a énormément plu et donne une vraie valeur ajoutée à cette histoire.
__De  plus, de ces deux personnages, on ne saura rien, pas même leurs prénoms, puisqu'ils sont dénommés "elle" et "lui" tout le long du livre. Ils parlent, se racontent, narrent leur histoire d'amour. D'ailleurs, le peu d'information sur eux n'est pas du tout déplaisant, au contraire. Je me suis beaucoup attaché à eux, j'avais hâte de savoir ce qui allait leurs arriver, comment leur relation allait évoluer. Le plus aussi c'est les personnages secondaires dont les personnages principaux parlent et qui s'invitent, de temps à autre, dans les dialogues. Elle et lui vont par exemple parler de Harry Potter, du coup JK Rowling va dire quelque chose. Grâce aux apparitions de personnages extérieurs à leur histoire d'amour on ne s'ennuie pas une seconde et c'est d'ailleurs plutôt plaisant de lire leurs répliques. 
__Cette relation nous parait réelle, elle nous montre un couple comme on peut en côtoyer dans la vie de tous les jours. Les deux personnages principaux sont humains, avec leurs failles, leurs faiblesses. Malgré tout, malgré les obstacles, ils vont faire leur possible afin que leur histoire perdure.
__La référence aussi au titre tout le long du livre est vraiment plaisante. Plus on lis plus on comprend le titre. Ce parallèle entre le titre et ce qui se passe dans l'histoire est très bien fait, ça m'a énormément plu.
__Une très très bonne lecture donc, facile et rapide à lire. J'ai vraiment tout aimé dans ce livre et les nombreuses références à Harry Potter ont achevées de me convaincre ahah.
Cette histoire d'amour, abordée de façon originale a été un coup de coeur que je ne peux que vous recommander de lire !



dimanche 21 août 2016

Distorsion + CONCOURS !

 
" Distorsion est le destin croisé de trois femmes à la recherche du sens de l’existence. Trois femmes qui vont se retrouver dans les attentats de Paris du 13 novembre 2015.
La première connaîtra un destin héroïque ; la deuxième mourra en attendant celui qu'elle aime et qui ne viendra pas ; la troisième s'en sortira indemne et décidera de tout changer... "


Ce que j'en ai pensé...

__Tout d'abord je tiens à remercier Benoîte Raux pour m'avoir très gentiment proposé de lire son livre.
__Distorsion, c'est le destin croisé de trois femmes. Trois femmes plus ou moins heureuse dans leur vie, à la recherche du sens de leur existence. Flora travaille dans le marketing de croquettes. Elle n'est pas épanouie dans son travail, n'y trouvant aucun intérêt. Doriane, elle, s'est éprise d'un homme marié. Sa vie est dictée par ce qu'il fait. Elle le stalke sur les réseaux sociaux, imite ce qu'il fait, attends son approbation. En somme, elle ne vit pas pour elle, mais seulement pour lui. Natacha, elle, a longtemps travaillé dans l'humanitaire. Cependant, tout change lorsqu'elle trouve l'amour et elle décide alors de changer de voie. Elle se reconvertit alors dans l'aide aux sans-papiers, ce qui ne plaît guère à sa famille. Toutes les trois vont se retrouver dans les attentats de Paris du 13 novembre 2015. Si l'une connaîtra un destin héroïque, l'autre mourra. La troisième, quant à elle, survivra et décidera alors de changer sa vie du tout au tout. 
__Le résumé de ce livre m'intéressait énormément, notamment de part le sujet des attentats de Paris, qui nous ont tous terriblement marqués l'an dernier. J'avais quand même un peu peur que ceux-ci ne soient qu'un prétexte, un argument de vente en somme, et qu'ils soient dans l'histoire juste comme ça, histoire de donner une certaine valeur ajoutée au récit. Heureusement il n'en est rien et j'ai vraiment apprécié ce livre de bout en bout.
__Ces trois femmes que l'on suit à tour de rôle sont toutes très attachantes. J'ai pris énormément de plaisir à les suivre, à connaître leur quotidien. A les voir évoluer, ou pas d'ailleurs. On peut aisément se retrouver dans chacune d'elles et elles m'ont toutes marquées à leur manière. L’introspection sur  chacune de ces femmes est très bien faite. Toutes ont quelque chose qui nous les rends plaisante à suivre. Je ne me suis pas ennuyé une seconde. Le fait de les suivre tour à tour est un procédé qui me plaît vraiment, il permet de s'attacher d'autant plus. 
__De plus, c'est vraiment très bien écrit. Tout est très bien dit, la plume de Benoîte Raux est vraiment plaisante à lire, j'ai d'ailleurs noté un tas de citations.
__Je ne peux donc que vous conseiller ce livre, que ce soit pour l'histoire, le style de l'auteur ou ces trois femmes qu'on ne peut oublier. 


 " On est seul juge de nos capacités et il arrive qu'on s'estime mal. "
____

" La mort supprime l'espace temps comme un trou noir et projette le passé dans le présent, à coup de souvenirs lancinants avec lesquels il faut tenter de vivre. " 


________________________________________________



/!\ Concours /!\

Benoîte Raux a très gentiment proposé de vous offrir trois exemplaires papiers et dédicacés de son livre. 
Pour tenter de remporter l'un des trois livres mis en jeu, il vous suffit de remplir le questionnaire et de remplir les conditions suivantes :
- Me suivre soit sur twitter, facebook ou instagram
- Suivre Benoîte Raux soit sur facebook ou instagram


 Trois gagnant seront tirés au sort et contactés par mail.
Le concours se déroule du 21.08.16 au 29.08.16. 
Bonne chance à tous !





mardi 16 août 2016

Les mains lâchées


" Madel, journaliste française aux Philippines, passe quelques jours à Tacloban, la ville natale de son petit ami, Jan, quand un typhon s'invite sur l'île. Une vague de six mètres dévaste tout sur son passage en emportant plus de 7.000 personnes. Madel échappe à la noyade, mais Jan a disparu. Elle tente d'assumer son rôle de son journaliste malgré le choc et la douleur. "



Ce que j'en ai pensé...

__C'est un livre extrêmement poignant et touchant, qui traite du typhon meurtrier Yolanda. Cette lecture est d'autant plus touchante lorsqu'on sait qu'Anaïs Llobet était présente aux Philippines en 2013 lorsqu'il y a eu un typhon. Ce livre est donc en partie autobiographique.
__Madel est une journaliste française aux Philippines. Elle se trouve à Tacloban en compagnie de son petit ami Jan quand un typhon survient. C'est à travers les yeux de Madel que nous est raconté cette histoire. Entrecoupé de son récit, il y a des témoignages de personnes qui ont survécu à cette horreur. Ce sont des passages que j'ai particulièrement aimé puisqu'ils sont davantage poignants et prenants. Ils nous montrent l'atrocité de ce typhon sous un autre angle, ils nous permettent d'avoir un autre regard que celui de Madel sur cette catastrophe.
__Ce livre est difficile à lâcher une fois commencé. L'écriture à la première personne du singulier nous plonge dans cette histoire, dans l'horreur qui a dévasté les Philippines. On suit l'après typhon, on découvre la ville de Tacloban après la catastrophe. Après ça comment s'en remettre, comment se reconstruire et surtout, comment continuer à vivre alors qu'on ne sait pas si nos proches sont vivants ou morts...
__J'ai aussi aimé la dualité que porte Madel en elle. Elle est journaliste, déjà sur place lors du drame, elle est donc bien placé pour le relayer, mais il se trouve qu'elle l'a vécu (survécu dans ce cas) et qu'elle y a perdu des proches. Elle a été, elle aussi, touchée de plein fouet par ce typhon et par les ravages qu'il a fait. Comment donc faire son deuil, alors même qu'elle côtoie des rescapés qui ont également tout perdu ? On remarque d'autant plus cette dualité avec le personnage d'Irène, une journaliste amenée sur l'île pour relater cette catastrophe. Au contraire de Madel, Irène est sans coeur, elle considère les atrocités avec froideur et n'hésite pas à s'en servir pour livrer des images chocs. Tout est prétexte à un bon reportage, peu importe la douleur des personnes qu'elles filment. Elle ne la ressent pas cette douleur, elle n'a aucune empathie envers les victimes, à la différence de Madel qui, pour l'avoir vécu, comprend ce qu'elles vivent.
__Une lecture prenante, parfois dure tant ce qui nous est raconté est atroce. Assurément, Anaïs Llobet est une auteur à suivre ! Une lecture nécessaire donc, qui nous permet de vraiment nous rendre compte de ce que vivent les victimes des catastrophes naturelles et qui a le mérite de nous faire réfléchir.

** Parution le 18 Août 2016 **

 

 " Voilà, c’est ça, le fond de l’horreur. Cette petite flamme d’espoir qui vous lacère le cœur et n’en finit pas de vous ronger l’âme. Et quand on décide de l’éteindre, en la pinçant de nos deux doigts, c’est au prix d’une brûlure qui ne nous quittera jamais. La brûlure de l’oubli."
___

" C'est l'avantage d'un typhon sur les conflits : l'horreur se conjugue toujours au passé. "
 __

jeudi 4 août 2016

Une fille et un flingue

 
" « Dans la vie, on a le droit de tout rater, du moment qu’à la fin ça fait une bonne histoire. Il y a une manière de raconter ses échecs, si on s’y prend bien, qui peut les transformer en succès. Je ne vous parle pas de mentir, mais de bien choisir ses mots. Un film c’est un hold-up. »

Aliocha, Dimitri, deux frères, un désir : faire un film. Étudiants en cinéma, très fauchés, un peu voyous, ils sortent de nulle part et ne comptent pas y retourner. Armés d’un téléphone portable et de leur seul culot, ils racontent leur coup de poker, joué en plein festival de Cannes, avec la complicité involontaire de deux stars internationales, Catherine D et Gérard D, et du mythique Jean-Luc G. Imposteurs ou petits génies ? L’histoire jugera... "


Ce que j'en ai pensé...

__Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Stock pour ce livre. 
Il y a quelques mois, j'ai eu la chance d'assister à la présentation de la rentrée littéraire des éditions Stock. Les auteurs présents ont tour à tour présenter leurs livres. Lors de cette présentation, le livre d'Olliver Pourriol m'a tout de suite tapé dans l'oeil, il faut dire qu'il en parlait vraiment bien et qu'il donnait très envie de le découvrir. 
__Dimitri et Aliocha Koulechov ont étudiés à la Cité du Cinéma, l'école gratuite de Luc Besson. Le cinéma c'est leur passion, et ils rêvent de faire un film. Malheureusement, ça coûte cher et ils n'ont pas vraiment les moyens. Malgré tout, ils ne laissent pas tomber leur rêve. Ils réussissent à entrer en contact avec Catherine Deneuve et, mieux encore, ils arrivent à la convaincre de jouer dans leur film. Le scénario est simple : tourner une scène de braquage avec l'actrice. Sans le savoir, celle-ci va devenir complice de leur arnaque.
__Entre références culturelles, succession de grands noms du cinéma tels que Depardieu ou Catherine Deneuve pour ne citer qu'eux, Ollivier Pourriol nous plonge dans l'histoire de ces deux frères qui rêvent de faire un film.
__Le style est très plaisant à lire et l'humour décapant. De plus, les chapitres courts nous donnent l'impression d'être les scènes d'un film et les pages se tournent donc très vite. La narration m'a aussi beaucoup plu, on ne s'ennuie pas un instant. On est totalement plongé dans cette histoire. Il m'a été difficile de lâcher ce livre avant d'en connaître le fin mot.
__Les deux frères m'ont beaucoup plu, ils sont très attachants. On les découvre en prison, où ils racontent la vaste arnaque qu'ils ont montés et qui les a conduit là-bas. On veut toujours en lire plus afin de savoir ce qu'ils ont fait et si, finalement, ils ont réussi à le faire ce fameux film.
__Les chapitres sont parfois entrecoupés de citations, de poème, le plus souvent en rapport avec ce qu'on vient de lire, ce que j'ai particulièrement adoré !
__Une lecture divertissante et prenante donc, grâce à laquelle on apprends aussi beaucoup sur le cinéma (et qui ne manque pas, pour notre plus grand plaisir, de l'égratigner un peu !)

** Parution le 24 Août 2016 **
-


" L'amour, ça commence pas toujours réciproque, ça veut pas dire que c'en est pas. "
___

" C'est pour ça qu'on fait un livre, enfin qu'on le filme parce que les mots, vraiment. Mais bon, Gérard a dit que c'était notre seule chance de tourner avec lui. Alors on tourne un livre, c'est caméra-stylo, on filme les mots qu'on dit comme si on les écrivait, et on remplit la page, en attendant de la tourner. "
___

" - Nous ne sommes que des étudiants. Mais même Truffaut a dû partir de rien. Si vous êtes là, c'est qu'au fond, vous le savez aussi : faire confiance, c'est toujours courir un risque. "
 __

dimanche 31 juillet 2016

The Deal


" Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.
Mais quand il s'agit d'hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l'équipe de hockey de l'université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l'équipe. Ils vont passer un drôle d'accord.
Elle lui donne des cours et il l'aide à séduire le quaterback de l'équipe de football.
Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ? "



Ce que j'en ai pensé...

__Ce livre me faisait envie depuis un bout de temps, donc aussitôt acheté aussitôt lu ! J'appréhendais un peu cette lecture malgré tout. En effet, depuis quelque temps, les romances un peu érotiques ne me plaisent plus des masses. J'ai l'impression de lire toujours la même chose et de ne plus prendre de plaisir à lire ce genre de chose, pourtant là, j'ai adoré, vraiment ! Je ne pensais pas aimé autant et finalement j'ai vraiment passé un très bon moment ! Une lecture légère, idéal pour l'été !
__Hannah a le béguin pour Justin depuis qu'il est arrivé à la fac mais elle n'a jamais osé ne serait-ce que lui parler. Garrett, lui, voit son avenir de joueur et de capitaine de hockey compromis à cause de sa note de philo. Alors, lorsqu'il voit Hannah et le "A" en haut de sa copie, il lui demande des cours particuliers afin de l'aider à améliorer ses notes. Sauf qu'Hannah n'a absolument aucune envie d'aider Garrett, qu'elle ne porte pas du tout dans son cœur, c'est le moins qu'on puisse dire. Pour arriver à ses fins, Garrett lui dit qu'en échange, il l'aidera à conquérir Justin, joueur de football. Contre toute attente, ils passent un deal et elle va l'aider.
__Bon, c'est vrai, rien qu'en lisant le résumé, on sait très bien comment tout cela va finir. Néanmoins, ça n'a absolument pas gâché mon plaisir. J'avais besoin d'une lecture légère, une lecture détente et c'est exactement ce que j'ai eu. Garrett et Hannah sont deux personnages très attachants. Ils n'ont de cesse de s'envoyer des piques, pour notre plus grand plaisir. J'ai beaucoup rigolé durant ma lecture, car tous deux ne sont pas tendres entre eux, leurs échanges sont très souvent vraiment drôles, on passe donc un super moment à leurs côtés !
__Garrett m'a énormément plu ! Au début, c'est un personnage agaçant, qui se tape des meufs à tout bout de champ et qui ne s'attache pas. Le hockey c'est sa priorité, il n'a pas besoin d'être distrait par une petite amie. Il ne parait donc pas être quelqu'un de sérieux, on pense même qu'il est genre un peu crétin. Mais en fait, il cache bien son jeu. C'est quelqu'un de censé, qui a vécu des choses difficiles. Hannah aussi m'a beaucoup plu (même si, je dois l'avouer, j'ai clairement préféré Garrett). Ce n'est pas quelqu'un qui se place en victime, malgré ce qu'elle a vécu et c'est ce que j'ai aimé chez elle. En ce sens elle change des personnages des autres romances qu'on peut lire et qui sont dans le même genre.
C'est une romance qui, de prime abord ne paye pas de mine, mais qui, au final, m'a fait passer un super moment ! Les personnages, mêmes secondaires, m'ont tous plu et j'ai adoré les suivre. Je serai bien resté avec eux encore quelques pages de plus. 
__Une très bonne romance donc, qui a le mérite de changer par rapport aux autres. On rigole, c'est léger et très addictif, j'ai été agréablement surprise par ce livre et je le recommande vraiment !
 __

mercredi 20 juillet 2016

Cupidon m'a tuée !



" « Amoureuse, voilà ce que je veux être : Amoureuse ! »
Flo, 25 ans, célibataire est en quête d’amour. A travers ses histoires portées par le second degré, apparaissent les difficultés à rencontrer quelqu’un, l’idéalisation d’une histoire d’amour ainsi que la pression qu’exerce l’entourage et la société. Flo n’est pas célibataire mais victime de célibat. Après plusieurs remises en question, beaucoup de chocolat et des expériences farfelues, va-t-elle parvenir à trouver son équilibre ? " 



Ce que j'en ai pensé...

__Tout d'abord je tiens à remercier Romy Rose pour m'avoir envoyé son livre.
__Flo a 25 ans et est célibataire. On l'a suit dans sa recherche de l'amour et on se rend bien compte, à travers ses galères, que trouver quelqu'un n'est pas chose aisée. De plus, elle subit la pression de son entourage, qui n'a de cesse de lui demander si elle est avec quelqu'un.
__Flo est un personnage que j'ai adoré et auquel je me suis beaucoup attaché. Elle est touchante, drôle et la suivre dans ces aventures a été un réel plaisir ! Je me suis beaucoup reconnue en elle, ce qui, du coup, à renforcé mon attachement à son égard. 
J'ai adoré ce second degré dont elle fait preuve, ses petits coup de mou face à ses rendez-vous ratés, sa tendance à s'emballer après un rencard qui s'est bien passé. En gros, tout ce qui fait d'elle une héroïne réaliste, qui nous ressemble.
__C'est donc un livre que j'ai adoré, à la fois drôle et frais. Il est parfait pour cet été ou quand on a besoin d'une lecture sans prise de tête. 
Seul petit bémol peut être, il se lit un peu trop rapidement à mon goût. Je serai bien rester encore un peu avec Flo moi, mais une fois commencé, il m'a été plutôt difficile de lâcher ce livre.
__Assurément, vous passerez un super moment en compagnie de Flo, qu'il me tarde d'ailleurs de retrouver pour la suite de ces aventures !


 

lundi 18 juillet 2016

Martin, sexe faible

 
" Et si les hommes étaient le sexe faible ?
Martin, 30 ans, a bien du mal avec ce monde où les femmes ont le pouvoir : harcèlement sexuel, misandrie au travail, pression familiale.
D’autant qu’il ne vit pas très bien son célibat prolongé, et qu’une impitoyable andrologue a affolé son horloge biologique.
Pour trouver sa princesse charmante et crever le plafond de verre de Direct Info, où il se trouve cantonné à la rubrique people, Martin va devoir se battre.
Quitte à prendre quelques coups, au sens propre comme au figuré.
Comédie romantique à l’envers, le journal de Martin, dénonce le sexisme ordinaire. "



Ce que j'en ai pensé...

__Tout d'abord je tiens à remercier les éditions Équateurs pour l'envoi de ce livre.  
__Martin a trente ans et est célibataire. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a beaucoup de mal à vivre dans cette société où les femmes ont le pouvoir. Son quotidien c'est le harcèlement de rue, la pression de l'horloge biologique, la misandrie au travail... En plus de tout ça, Martin subit la pression de sa famille étant donné qu'à trente ans il n'est toujours pas marié. Pire encore, il apprend suite à un rendez-vous chez l'andrologue que s'il veut avoir des enfants, il va falloir qu'il se dépêche puisque son horloge biologique tourne et qu'il lui reste peu de temps pour concevoir. On le suit donc dans sa recherche de la femme de sa vie, ce qui va s'avérer être quelque chose de plutôt compliqué. Sous forme de journal, ce livre dénonce avec brio le sexisme.
__En plus d'être très drôle, ce livre se lit rapidement et est extrêmement bien fait. Le sujet est certes un peu bateau : une société inversée où ici, les femmes ont le pouvoir et où les hommes sont le sexe faible, et pourtant c'est très bien fait puisque toutes les facettes du sexisme dont les femmes sont victimes au quotidien sont détournées et pointées du doigt.
La fin m'a surprise et m'a d'ailleurs beaucoup plu !
__J'ai aussi aimé que ce soit écrit sous forme de journal, cela permet une lecture rapide et une totale immersion dans l'univers et le quotidien de Martin. J'ai pris énormément de plaisir à suivre ses aventures et sa recherche de la femme de sa vie. Recherche pas toujours facile pour lui mais qui a le mérite de bien nous faire rire.
__Ce livre est tiré d'une web-série du même nom que j'ai découverte en même temps que le livre. Je vous la recommande, tout comme le livre, elle le complète plutôt bien et inversement, le livre la complète bien.
__Une très bonne découverte donc, un livre léger, drôle et qui en même temps dénonce de manière très intelligente. 



mercredi 13 juillet 2016

Lettres à Stella

 
" À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n'a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s'empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d'amour d'un autre temps.
1943. Dans une église de Londres bombardée par le Blitz, Stella rencontre Dan, un aviateur américain. Très vite, ils sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre. Leur histoire est a priori impossible. Rien ne joue en leur faveur : elle vient de se marier à un pasteur, lui n'a qu'une chance sur cinq de sortir vivant de cette guerre. Perdus et sans repères, la seule chose à laquelle les deux amants peuvent s'accrocher sont les lettres qu'ils s'écrivent, promesses d'un bonheur à venir.
Le temps a passé, le destin est cruel, mais Jess est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Inspirée par cet amour, portée par son enquête, elle trouvera à son tour les clefs d'un avenir meilleur. "



Ce que j'en ai pensé...

__Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Les Escales pour ce partenariat.
__Jess, fuyant son compagnon violent, trouve refuge dans une maison abandonnée. N'ayant nul part où aller, elle décide d'y élire domicile, malgré l'absence d'eau et d'électricité. Un matin, le facteur dépose une lettre. Jess essaye de ne pas la lire, mais sa curiosité l'emporte. L'auteur de cette lettre, c'est Dan. Il envoie cette ultime lettre à celle qu'il pense être Stella, afin de la retrouver, pour lui dire qu'il ne l'a jamais oublié et qu'il l'a toujours aimé. C'est alors que Jess va se retrouver plonger dans l'histoire d'amour de Dan et Stella, en découvrant les lettres qu'ils se sont envoyés de par le passé. Tout comme Jess, on plonge dans l'histoire de cet amour impossible puisque Stella est mariée à un homme exécrable et que lui, Dan, est un aviateur au temps de la seconde guerre mondiale et que donc il ne sait pas s'il en réchappera vivant.
__Énorme coup de coeur pour cette histoire d'amour sur fond de seconde guerre mondiale. Elle m'a énormément touché, je l'ai trouvée vraiment très belle. Je me suis beaucoup attaché à Dan et Stella. Ce sont deux personnages qui m'ont plu, qui ont su me touché. On sait que Dan s'en est finalement sorti, mais on ne sait pas pourquoi il n'est plus avec Stella, si elle est vivante, ce qu'il s'est finalement passé entre eux pour qu'ils soient séparés. Beaucoup de questions sans réponses donc qui font que l'histoire est prenante. J'avais hâte de poursuivre ma lecture afin de savoir ce qui était arrivé.
Le parallèle entre l'histoire de Jess et celle de Stella est un point que j'ai aimé également. Toutes deux ont été, à une époque de leur vie, avec un homme qui ne les aimait pas, qui ne les respectait pas. On retrouve chez Jess la même force que chez Stella. Ce parallèle entre leurs deux histoires est très intéressant à suivre et m'a permis de m'attacher encore plus à ces deux femmes.
__La narration m'a énormément plu puisqu'il y a une alternance de deux temporalités : 1943, époque où Dan et Stella s'envoient des lettres et 2011, le présent, lorsque Jess trouve refuge dans la maison abandonnée et découvre les lettres. 
__Cette histoire d'amour est traitée avec beaucoup de justesse, elle est émouvante et touchante. J'ai vraiment tout aimé dans ce livre, que ce soit l'écriture, la narration ou les personnages. Assurément, c'est une histoire à découvrir ! 





" Stella l'avait bien dit, rien de tout cela n'était juste. La guerre. Les Européens conduits par troupeaux dans des camps à cause de leurs origines et des lieux de cultes qu'ils fréquentaient. Les tirs antiaériens qui passaient en sifflant juste à côté de l'épaule d'un garçon et frappaient un autre en pleine tête. Et lui qui amenait Stella ici, qui lui faisait l'amour, qui évoquait un futur dont il savait bien, pourtant, qu'il ne pouvait le lui promettre. "

___

" Stella avait été sa fuite face à la mort.
Aujourd'hui, elle était devenue sa plus grande raison d'en avoir peur. "
__
designed by Charming Templates