mardi 3 novembre 2015

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Auteur : Joël Dicker
Genre : Thriller
Nombre de page : 854
______

Lu en : Octobre 2015

"À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d'avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?"


Mon avis


 __Un avis très difficile à écrire et qui risque d'être un peu brouillon, tant cette lecture m'a fait passer par toute une palette d'émotions différentes. J'ai adoré, j'ai été émue, j'ai ri, j'avais hâte de connaître le fin mot de l'histoire, j'ai été surprise et j'en passe ! 
 __Marcus Goldman est un écrivain reconnu. Son premier livre a eu un succès fou. Seulement voilà, il peine à écrire le deuxième, alors même que l'échéance donnée par son éditeur arrive bientôt à son terme. Il est victime d'un syndrome bien connu des écrivains : celui de la page blanche. Dans le même temps, son ami et ancien professeur d'université Harry Quebert est dans la tourmente. Son passé le rattrape et il est accusé de meurtre. Marcus va donc le rejoindre dans le New Hampshire afin de mener son enquête et va tout faire pour innocenter son mentor. Mais très vite, sa présence et surtout ses questions dérangent. Il va alors faire l'objet de menace.
 __Quel immense coup de coeur j'ai eu pour ce livre ! On pourrait penser que c'est une banale histoire de meurtre, un thriller comme on en voit beaucoup d'autre. Il n'en est rien ! C'est tellement plus ! J'ai vraiment adoré ce roman, c'est d'ailleurs pourquoi il est si difficile pour moi de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti. Avec des flashs-backs, de l'humour à revendre, des chapitres avec des citations qui sonnent comme des leçons d'écritures, un style prenant et des rebondissements à la pelle, Joël Dicker m'a complètement conquise ! 
Ce livre est ce qu'on peut appeler un gros pavé, plus de 800 pages quand même pour la version de poche, et pourtant il se lit très vite, tant on est pris dans l'enquête et dans cette histoire ! J'aurai même aimé quelques pages de plus pour rester encore un peu avec Marcus, Gahalowood et les autres, c'est dire ! 
 __La fin est à la hauteur du roman. J'avais peur d'être déçue vu tous les avis que je voyais et qui encensaient ce livre et ce final notamment. J'ai eu tort de penser ça, car c'est tout le contraire qui s'est produit. Joël Dicker réussit un tour de force et ça a juste été une grosse claque cette fin ! 
 __Les personnages sont extrêmement bien travaillés, tous ont quelque chose et beaucoup sont attachants. Ils nous ressemblent, ils sont humains, avec leur faille et leur secret.
   __Je pense que vous l'aurez compris, cette lecture a été une grosse claque et un immense coup de coeur ! Je n'ai qu'une hâte, celle de me procurer Le livre des Baltimore, où d'ailleurs on retrouve Marcus


" Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l'effet collectif de tous les mot qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d'un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu'à tout ce qu'il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l'on regrette d'avoir terminé. "  

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert fait, sans nul doute, parti de ces livres-là. 
______


9 commentaires:

  1. Lu cet été, gros coup de coeur également ! J'ai mis beaucoup de temps avant de me lancer à le lire, il y avait tellement de bruits médiatiques autour que j'avais très peur d'être déçue mais heureusement, ce fut loin d'être le cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais peur aussi d'être déçue au vue de tous les bons avis dessus ^^
      Il me tarde de lire la suite ! :)

      Supprimer
  2. Waouh! Génial pour ce coup de coeur! Depuis que j'en entends parler, il faudrait que je tente cette lecture!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, je ne peux que t'encourager à le lire !!!! :)

      Supprimer
  3. Son nombre de pages m'effraie mais il est dans ma PAL et me tente beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment il ne faut pas, ça se lit tout seul. J'avais même envie qu'il y ai quelques pages de plus, c'est dire ! ^^

      Supprimer
    2. J'ai relu ta chronique une deuxième fois, oui, oui, pour aller au-delà du nombre de pages! Je vais finir par craquer je pense!

      Supprimer
  4. Il me fait vraiment de l'oeil depuis longtemps celui-là! Je pense que je vais me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer
  5. Je l'ai lu quand il est sorti et je ne suis pas aussi enthousiaste que toi car j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs, des répétitions et que c'était assez mal écrit. Cela dit, je l'ai dévoré quand même, et très rapidement car il est efficace, c'est un vrai "page turner" ! Mais du coup, je ne pense pas que je lirai Le livre des Baltimore.

    RépondreSupprimer